Le Forum des passionnés de Setter Anglais

 
Avatar de l’utilisateur
dan84
Fieldman
Fieldman
Sujet Auteur
Messages : 465
Inscription : 01 janv. 2012 20:58
age : 58
Affixe : pic luchonnais et Rive du haou
localisation : Vaucluse

Re: Places chaudes ! qui est le responsable ?

24 mars 2017 09:51

Merci pour vos remarques que je trouve souvent très cohérentes .
Je fais une différence entre les conducteurs ou les dresseurs qui sont évidemment expérimentés et certains (comme moi d'ailleurs ) qui n'ont que leur passion et une observation sur le terrain pour régler ce problème ...si c'est possible de le régler .
Je sais que dans le milieu prof , on va pas insister avec un chien qui va développer ce défaut et qu'après avoir tenté les solutions habituelles ...soit ça rentre dans l'ordre , soit le chien est vendu pour la chasse à des chasseurs qui ne s'en rendront peut être jamais compte .
Je parle pour nous les chasseurs qui ont comme moi toujours 2 chiens en forme ou un jeune qui commence et un vieux qui assure. Quand nous on rencontre ce problème et qu'on n'a pas envie de virer le chien (je sais que je devrais peut être le faire mais mon affectif m'en empèche !) ...quoi faire pour sortir de ces chiens qui vont devenir inefficaces ?
Voilà le réel problème que je vois dans les vidéos d'amateurs et qui m'est arrivé à moi sur mon vieux pointer.
Ne rien faire et voir son chien qui devient menteur....grrrr c'est rageant !
Comme je pense quand même qu'on peut agir et sauver certains chiens pour les rendre quand même utilisables...pas des champions, c’est sûr ! Depuis l'expérience de mon vieux pointer , j'ai décidé d’agir comme je l'ai expliquer là ...je pousse à couler et je passe même devant s'il le faut ! je compte aussi sur l'intelligence du chien pour comprendre ce que je veux lui faire comprendre ! Mon vieux n'a jamais rien compris car il n'est pas intelligent . Il est encore en pleine forme mais je ne le sors plus à la bécasse .
Les amateurs comme moi qui ont envie de bien faire et qui sont expérimentés sur le terrain (de chasse) doivent tenter de sauver leur chien de cette menace .
Il a été justement dit que sans changer de sang ou de lignée , c'est dur de s'en sortir ...donc si on s'entête à garder la descendance ...on va encore et toujours vers ce problème .
Je n'ai pas ce problème avec mon setter actuel (fils de toufik et petit fils de porto) donc très bonne lignée mais je suis toujours vigilent .
Si j'ai choisi pour mon nouveau jeune NYKOS qui arrive d'avoir un papa qui s'appelle GADGET et une maman qui s'appelle FURIE ...c'est que je sais que les origines jouent un rôle déterminant pour écarter les mauvais gênes comme ces nez trop sensibles incapables de discerner .
J'ai prévu aussi d'appliquer un programme d'éveil dans un premier temps qui sera light si je sens que le chien a le potentiel en lui. Dès que je l'aurai vu couler à vue sur une aile à la canne à pêche et que j'aurai ce magnifique souvenir dans la GOPRO ...stop ! Je regarderai la vidéo pour ne plus reproduire la séance avec le chiot.
Après je le fais courir dans les prés avec les vieux tontons...juste le plaisir de le voir faire après les abeilles , les papillons , la découverte de la rivière , les premières émanations qu'il prend.
On commencera en juillet la marche au pied tout seul et un peu le rappel. On jouera avec un apportable si le chien a le rapport naturel...sans plus .
Je ferai un peu de boite d’envol avec pigeons pour voir s'il arrête ...comment ...à quelle distance...et s'il arrive à patronner avec le vieux devant...et puis stop ! Pas plus !
On attend l'ouverture pour être en situation réelle et là je vois et juge sa passion et ce qu'il fait sur les cocottes faisans ou perdreaux.
A part le refus de tir sur oiseau bourré...je le récompense par des oiseaux par terre s'il a bien bossé Novembre ,on commence les sorties courtes sur des oiseaux connus grâce au vieux en le guidant vers un périmètre ou il risque de trouver seul un oiseau. Pour moi c’est important de commencer de voir s’il cherche à trouver .
Là ou il tape , ou il capte l'émanation de façon brouillonne ou il arrête et j'avise mais on est déjà pas mal .
La première année , presque tout peut se pardonner sur un jeune...il faut qu'il en profite car il n'aura pas d'autres années cool.
A partir de là , le maitre porte une grande responsabilité de l'épanouissement de son jeune chien...c'est là qu'on va combiner les qualités intrinsèques du chien (qui viennent des origines) et la façon dont le maitre va les mettre en lumière par de la psychologie et de l'observation.
Ces premiers mois de la vie du chiot sont importantes et c’est encore le maitre qui va faire son éveil.
Si le jeune reste au chenil , il aura moins de chance que celui qui aura fait tout ce que je viens de dire.
Je ne sais pas si vous m’avez compris mais j’ai utilisé le défaut du faut arrêt sur la place chaude pour dire que nos chiens ont leurs qualités mais aussi leurs défauts mais qu’il faut faire avec quand on est chasseur et que souvent c’est le chasseur qui fait son chien et qui porte la responsabilité de tel ou tel défaut.
Dans la chasse au chien d’arrêt , il a d’un côté la recherche de l’efficacité et d’un autre la recherche du spectacle que vont nous donner les chiens par des attitudes stylées et par les patrons qu’ils vont nous offrir à 2 ou 3 ou plusieurs chiens.
L’obtention de ces attitudes à plusieurs chiens (que j’adore voir) me parait être un facteur aggravant les arrêts sur places chaudes et favorisant la prudence dans la tête du chien.
Encore une fois , le prof aura la bonne attitude pour faire tout ça dans les règles de l’art mais le chasseur qui voudra épatter ses collègues avec ses vidéos de chiens au patron …risque sans le savoir de trop brider ses chiens et de leur enlever toute initiative naturelle pour remonter vers l’oiseau ou vers la viande par peur de la réprimande .
Résultat…il gagne en plaisir des yeux mais perd en efficacité.
 
henri30
Setterman
Setterman
Messages : 278
Inscription : 13 déc. 2008 18:36
age : 61
Affixe : dune de la doye
localisation : 30 cévennes gardoise

Re: Places chaudes ! qui est le responsable ?

25 mars 2017 11:04

Beaucoup de choses ont été dites sur la responsabilité du chien ou du maitre .
Il me semble que l'essentiel n'est pas abordé : la "responsabilité " de l'oiseau .
J'exclue de mon propos les chiens qui arrêtent autrement que par un coup de nez intéressé ce que j'appellerai la vraie place chaude : l'oiseau y était ,il n'y est plus ,le chien marque mais n'insiste pas et au contraire relance sa quête . Si il reste bloqué sur cette place là il y a défaut , compréhensible chez un jeune chien jusqu'à 2 ans ,insupportable si il est plus vieux .

Le scénario ,pour moi,le plus intéressant à discuter et où intervient la "responsabilité " de l'oiseau est ce que je vis au fur et à mesure que la saison avance sans nouvelle arrivée pour les bécasses ou dés que la quinzaine de l'ouverture est passée avec les perdreaux SAUVAGES :
Le chien prend connaissance ,ralentit ,coule ,bloque .
Dans ces cas sauf circonstances ,rarissimes , ma chienne est déjà entre 50 et 150 mètres de moi et compte tenu du territoire et de mes capacités physiques,il va me falloir du temps ,trop de temps pour arriver au chien . Quand je finis par arriver au chien il n'y a plus rien devant ,par contre ,j'entends ou voie les perdreaux disparaître d'un coup d'aile à 50 mètres ,hors de portée
Pour les bécasses c'est pire car l'envol est discret ,peu audible et seul le comportement du chien coulé ,puis excitation ,reprise du trajet de fuite et finalement perte de la piste dés que l'on est en lisière de la remise confirme que l'oiseau était là , a piété puis s'est envolé .
Ce scénario rare lors des premières arrivées ,va à partir de Décembre se multiplier jusqu'à la fermeture .
Mes solutions :

Pour les perdreaux je ne vais pas sur le chien mais le contourne à distance pour revenir toujours à distance face à lui et de temps en temps j'arrive à les voir et parfois les tirer .
Pour les bécasses ,dés que le scénario "place chaude" se précise dans la saison ,je ne vais plus au chien mais déclenche à distance ,au beep, le coulé de ma chienne en essayant de comprendre la direction de fuite et de me positionner . Pas très orthodoxe ,peu éthique ,mais parfois la seule manière de voir l'oiseau et éventuellement le tirer .
Précisions je ne pratique ainsi que parce que Dune a 8 ans et je ne conseillerai pas ni utiliserai cette méthode avec un jeune chien !
VOIR DES BECASSES
 
Avatar de l’utilisateur
dan84
Fieldman
Fieldman
Sujet Auteur
Messages : 465
Inscription : 01 janv. 2012 20:58
age : 58
Affixe : pic luchonnais et Rive du haou
localisation : Vaucluse

Re: Places chaudes ! qui est le responsable ?

25 mars 2017 11:53

Ce que tu décris là est un réel problème que nous rencontrons tous ! Elles courent facilement au moindre bruit...oui c'est sûr on connait dés que les cantonnées s'installent et qu'elle s'habituent à leur zone .
Je ne parle pas du tout de ce problème mais bien de la place qui est vide car l'oiseau est parti en volant ou à pied mais que le chien va arrêter de façon bien trop insistante .
Quand je dis à qui la faute , j'exclue l'oiseau car on est bien obligé de faire avec ses ruses !
Je parle de la faute du maitre ...ou du chien ...ou des deux !
On pourrait parler de la façon de couler mais ce serait un autre sujet ...tout aussi intéressant .
 
henri30
Setterman
Setterman
Messages : 278
Inscription : 13 déc. 2008 18:36
age : 61
Affixe : dune de la doye
localisation : 30 cévennes gardoise

Re: Places chaudes ! qui est le responsable ?

25 mars 2017 12:33

dan84 a écrit :
Je ne parle pas du tout de ce problème mais bien de la place qui est vide car l'oiseau est parti en volant ou à pied mais que le chien va arrêter de façon bien trop insistante .
Quand je dis à qui la faute , j'exclue l'oiseau car on est bien obligé de faire avec ses ruses !
Je parle de la faute du maitre ...ou du chien ...ou des deux !
.


J'avoue ne pas avoir eu ce genre de problème ,passé la période d'initiation du jeune chien .
Je n'ai jamais pratiqué de dressage en dehors du rappel et de la sagesse à l'envol et encore sans jamais insisté pour ce dernier point .
Je fais juste confiance à mes chiens et leur montre le plus d'oiseaux possibles quand ils sont jeunes sans passer par les boites d'envols ou autres procédés .
Sans doute ai je eu la chance d'avoir des chiens coopératifs :wink:
Mais plus sérieusement ,je pense juste leur avoir transmis ma passion de la chasse et du contact avec la nature (3/4 sorties par semaine ,y compris en dehors de la période chasse), leur "amour "du maître ,leur désir de bien faire a fait le reste .
Précision qui explique peut être cette bonne volonté des chiens que j'ai eu ,ils ont toujours fait partie de la famille ,vécu ,dormi dans la maison .
Une execption notable ,un Braque que l'on a voulu mettre en chenil dans le jardin et avec qui j'ai eu les pires difficultés jusqu'à le perdre (accident de voiture aprés une fugue )
VOIR DES BECASSES
 
Avatar de l’utilisateur
dan66
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 5000
Inscription : 20 avr. 2009 21:57
age : 64
Affixe : du val d'agly
localisation : Madres

Re: Places chaudes ! qui est le responsable ?

06 juin 2017 10:28

henri30 a écrit :
dan84 a écrit :
Je ne parle pas du tout de ce problème mais bien de la place qui est vide car l'oiseau est parti en volant ou à pied mais que le chien va arrêter de façon bien trop insistante .
Quand je dis à qui la faute , j'exclue l'oiseau car on est bien obligé de faire avec ses ruses !
Je parle de la faute du maitre ...ou du chien ...ou des deux !
.


J'avoue ne pas avoir eu ce genre de problème ,passé la période d'initiation du jeune chien .
Je n'ai jamais pratiqué de dressage en dehors du rappel et de la sagesse à l'envol et encore sans jamais insisté pour ce dernier point .
Je fais juste confiance à mes chiens et leur montre le plus d'oiseaux possibles quand ils sont jeunes sans passer par les boites d'envols ou autres procédés .
Sans doute ai je eu la chance d'avoir des chiens coopératifs :wink:
Mais plus sérieusement ,je pense juste leur avoir transmis ma passion de la chasse et du contact avec la nature (3/4 sorties par semaine ,y compris en dehors de la période chasse), leur "amour "du maître ,leur désir de bien faire a fait le reste .
Précision qui explique peut être cette bonne volonté des chiens que j'ai eu ,ils ont toujours fait partie de la famille ,vécu ,dormi dans la maison .
Une execption notable ,un Braque que l'on a voulu mettre en chenil dans le jardin et avec qui j'ai eu les pires difficultés jusqu'à le perdre (accident de voiture aprés une fugue )


Assez d'accord avec tout ce que henri30 a pu écrire. Pour moi chasseur, pas de sagesse à l'envol, je veux simplement que le chien ne suive pas et tourne si je le décide. Je trouve que la sagesse risque de produire et de favoriser, la prudence du chien. J'avais expérimenté cette situation avec une très bonne chienne, mais que j'avais rendu trop prudente. La chienne doit m'attendre et faire voler lorsque je suis présent. J'utilise le vieux chien pour éduquer le jeune. Je ne tire pas et je gronde si ça fait voler. Une fois que les chiennes ont compris, qu'elles devaient m'attendre, elles sont capables de m'attendre un long moment, surtout à mon age et en montagne, lorsqu'elles ont pris le point, une centaine de mètres au dessus.
Lever un maximun et prélever un minimum, l'important c'est que le chien prenne des points