Le Forum des passionnés de Setter Anglais

 
Avatar de l’utilisateur
henri30
Setterman
Setterman
Sujet Auteur
Messages : 433
Inscription : 13 déc. 2008 18:36
age : 67
Affixe : dune,myrtille de la doye
localisation : 30 cévennes gardoise

Les Garces des Capitelles

06 déc. 2016 19:22

Les Garces des Capitelles

Il est un lieu de mon territoire bécassier nommé les Capitelles en raison de la présence de cabanes de pierres sèches, abris agricoles datant des 18ième et 19ième siècles forts répandus dans l’ Uzège.
Image
Ce site est remarquable car, regroupant sur un demi hectare une bonne douzaine de ces cabanons encore assez bien conservés, et autour desquels les murets de séparation et autres faïsses subsistant forment un véritable labyrinthe envahit de buis et chênes verts.
Image

L’ensemble est bien caché dans une forêt également riche en chênes verts et blancs, au sol tapissé de buis, et quasi impénétrable.
L’accès se fait par un chemin piétonnier, et s’il existe bien une signalisation précaire, elle est tellement incompréhensible sauf des initiés (sans doute héritiers des camisards du Désert) que suivre cette signalisation vous fera arriver partout sauf aux capitelles !
Il s’agit donc d’une véritable réserve à Scolopax, d’autant que le versant nord domine un vallon inabordable, de part la pente abrupte et vierge de tout chemin, en dehors des drailles de sangliers où l’on ne pourrait circuler qu’à quatre pattes !
Image

Dernière précision, le site étant en limite de territoire, il est très peu visité par les rares bécassiers de mon coin ou de la commune voisine, et le plus raisonnable en raison des battues est de le visiter le lundi jour de non battue où la forêt retrouve la tranquillité et la sécurité !

Et pour bien suivre la suite petit plan :
Image

Le cadre planté, je vais ici essayer de vous faire vivre mes aventures bécassières en compagnie de Dune, setter anglais Blue Belton de 8 ans, à qui comme vous le verrez tout le mérite revient.

Image

J’inaugure le secteur le 12 novembre avec J. invité du weekend.
Je n’ai pas encore bien repairé l’accès « officiel » du site et on se fraie un chemin tant bien que mal à travers le dédale des murets.
Le beeper de Dune a retenti bas dans le vallon mais bien trop loin de nous pour espérer voir quoique ce soit, d’autant que la visite touristique du site nous préoccupe plus que la chasse .
A son retour, la chienne est toute excitée et je sais de ce fait qu’elle a été au contact d’une bécasse ; elle part comme une fusée, à son habitude, vers le haut et on suit à notre allure pour retrouver le chemin forestier.
A peine prenons nous pied sur le chemin que la sonnaille ralentit et se tait, précédent de peu le beep d’arrêt qui me permet de localiser Dune à une cinquantaine de mètres devant nous et sur notre droite.
Soucieux de faire tirer mon invité, je le positionne à l’aplomb de Dune, dans un secteur un peu plus dégagé et décide d’aller au contact pour déclencher l’envol vers lui .
Arrivé à dix mètres du chien, le beeper retentit toujours et je lance le signal d’appel pour faire bouger la chienne qui après quelques hésitations reprend l’arrêt cinq à six mètres sur ma droite. Cette fois ci, l’oiseau s’envole, pas du tout dans la direction espérée de mon invité mais à l’opposé dans le sale. Au coup de bras, je la stoppe de façon inespérée entre deux chênes.
Image

Dommage pour J., d’autant que le reste du parcours ne nous permettra pas de retrouver d’oiseaux, mais il se rattrapera le lendemain sur un autre lieu !

17 Novembre, même secteur, cette fois-ci en compagnie de mon épouse, Nathalie, à qui j’ai promis de faire découvrir le site .
On aborde plus à l’aise le secteur car j’ai compris qu’il suffisait de rester au contact d’un mur pour circuler facilement et atteindre le chemin qui borde sur le bas les Capitelles et circule en aplomb du vallon, où le temps de descendre, le beep de Dune résonne déjà !
Je la situe devant nous à mi-pente et tente une approche vite stoppée par le caractère impénétrable du lieu.
La cloche reprend, je n’ai rien vu, rien entendu et, dépité, je remonte non sans mal au chemin où Nathalie me dit avoir entendu l’oiseau se poser devant elle.
Dune arrive, bloque devant nous dans les buis confirmant les dires de madame mais elle repart très vite puis se bloque 30 mètres plus loin à l’arrivée du chemin .
Je suis prêt, l’arrêt tiens bon mais rien ne se passe malgré le jet d’une branche. Dune reprend et file droit en haut.
Nous arrivons au chemin piétonnier pour entendre le beep d’arrêt au même endroit que la dernière fois. Cette fois, je me positionne au clair où j’avais laissé J. et suggère à Nathalie, peu enthousiasme, d’aller voir la chienne. Elle reste sur le chemin et n’a pas fait 10 mètres quand l’oiseau lui arrive droit sur la tête !
Je laisse passer et tire derrière au-dessus des Capitelles où je devine la chute de l’oiseau.
Au coup de feu, Dune est arrivée et je lui fais sauter directement un muret pour être sûr de ne pas perdre l’oiseau en recherchant le passage.
La cloche se tait, Dune à son habitude est couchée sur la bécasse et ne bougera plus jusqu’à ce que j’arrive pour la ramasser, car hélas il ne faut pas compter sur elle pour le rapport ! Ce n’est pas son job !!

L’oiseau est bagué.
Image

Ce sera le seul de la sortie.

27 novembre, les difficultés, justifiant le titre, commencent !

Le début de la traque est le même que précédemment : Arrivée en bas des Capitelles, le beep raisonne dans la pente sous moi mais cette fois-ci, cela ne dure pas et un coulé s’amorce partant droit devant, toujours parallèle à mon chemin ; je continue donc, n’ayant aucune idée où me mènera ce chemin qui finit par sembler s’interrompre à angle droit à l’autre bout des Capitelles, secteur jusqu’à présent inexploré. Je suis encore à me demander ce que je vais faire quand nouvel arrêt prolongé.
Je lance le rappel pour faire bouger Dune et c’est la bécasse qui m’arrive dessus entre les arbres et se pose devant moi à cinq mètres ! J’attends l’arrivée de Dune et décide de glisser sans bruit de cinquante cm pour mieux me positionner, mais l’oiseau démarre droit devant, dans le sale, mon coup de fusil tardif ne blessant qu’un ou deux chênes au passage !!
Dune arrive pleine d’excitation et je décide de suivre le chemin qui semble remonter en haut vers le chemin piétonnier .
Bien m’en prend car je découvre alors l’entrée « officielle » des Capitelles, ce qui me sera bien utile par la suite. Par contre, la bécasse a disparu !
La sortie est interrompue par l’heure déjà tardive et on en restera là.

28 Novembre :
Je décide contre mon habitude de retourner dés le lendemain sur le coin, surtout pour finir de comprendre l’accès découvert hier et qui semble plus simple et de progression logique, évitant de revenir sur ses pas .
J’en suis encore à tenter de retrouver mes marques quand le beep se fait entendre déjà loin en bas dans le vallon. J’ai juste le temps d’arriver à l’angle quand la bécasse qui, visiblement n’a pas tenu, me fonce dessus et j’en reste sans réaction !! On la recherchera sans conclure dans toutes les directions de fuite présumée pendant une petite heure !
Heureusement, la suite du parcours sera plus enthousiasmant avec 4 nouveaux contacts et 2 autres oiseaux vus mais aucun ne pourra être tiré ! Les quelques oiseaux du secteur sont maintenant bien cantonnés et connaissent leurs bois mieux que moi.

5 décembre :
Arrivée aux Capitelles par l’accès « officiel » .
Au vu des deux dernières sorties, je descends rapidement à l ‘ « angle » et me positionne prêt à tout. Non mais !
Mais le beep résonne loin, loin devant et Dune ne bouge pas .
Je réalise alors l’existence d‘une draille abordable prenant à l’angle et descendant dans le vallon. En désespoir, je décide de descendre un peu. Toujours rien. Tentative d’appel de Dune mais le beep retentit toujours loin devant et très bas. En désespoir et sans doute stupidement, je tire un coup de feu en l’air et là, ça démarre mais pas dans un bruit d’ailes !
Ce sont 4 ou 5 sangliers qui viennent me contourner et passer dans mon dos à cinq mètres de moi !!
Ce n’est surement pas Dune qui les arrêtait car elle s’en désintéresse .
Par contre, elle est revenue au coup de feu, très excitée et on reprend notre quête.
Cinquante mètres plus loin, Dune se bloque dans le sale, très sale juste sous la piste, là où Nathalie avait entendu un oiseau, il y déjà trois semaines.
Je suis prêt à toute éventualité, bien positionné :
l’arrêt dure, je lance un petit caillou et la Garce démarre à grand bruit d’ailes mais sans s’élever, elle plonge entre les buis et je ne peux tirer.
Au moins, elle est partie dans la bonne direction.
On poursuit et finalement j’arrive au chemin du haut où Dune, toute énervée, entre dans le bois, tourne, tourne et finit par bloquer presque devant moi à deux mètres du chemin.
Je recule sans faire le moindre bruit, attends un peu et finit par lancer une pierre devant Dune.
L’oiseau, dans un grand fracas, démarre, j’ai épaulé, il va sortir au chemin mais non, je l’ai à peine entrevu au ras des chênes, sans aucun tir possible car elle longera scrupuleusement l’allée en restant au bois sans se faire voir.
La recherche ne donnera rien de nouveau et l’après midi se finira avec 4 autres contacts, deux autres oiseaux entrevus et toujours aucun tir .

Suite à venir si vous le souhaitez !
VOIR DES BECASSES
 
Avatar de l’utilisateur
cassaire
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 8893
Inscription : 06 juil. 2012 18:37
age : 60
Affixe : Râleur
localisation : Provence

Re: Les Garces des Capitelles

06 déc. 2016 20:07

Joli nom, "les Capitelles". En plus il donne lieu à de belles histoires de chasse. Bravo à Dune pour sa persévérance et à to Henri pour ce beau CR bien imagé. On attend la suite avec impatience.
Team des Quiloupetout mais Sans poèmes
 
morelus
Juste débourré
Juste débourré
Messages : 5
Inscription : 20 janv. 2016 09:45
age : 28
Affixe : Mielle
localisation : rhone alpes

Re: Les Garces des Capitelles

06 déc. 2016 20:15

Merci pour ton CR, très détaillé, très imagé on s'y croirait.
Quand notre chasse se déroule dans un lieu pittoresque comme tu le décris ou alors qui nous tient particulièrement à coeur c'est que du bonus.
J'attends avec impatience des nouvelles des gardes.
 
Avatar de l’utilisateur
cassaire
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 8893
Inscription : 06 juil. 2012 18:37
age : 60
Affixe : Râleur
localisation : Provence

Re: Les Garces des Capitelles

06 déc. 2016 20:43

morelus a écrit :
Merci pour ton CR, très détaillé, très imagé on s'y croirait.
Quand notre chasse se déroule dans un lieu pittoresque comme tu le décris ou alors qui nous tient particulièrement à coeur c'est que du bonus.
J'attends avec impatience des nouvelles des gardes.


Bonjour, il est d'usage de se présenter avant de poster sur le forum :D C'est ici : http://forums.bluebelton.com/viewforum.php?f=12
Team des Quiloupetout mais Sans poèmes
 
Avatar de l’utilisateur
dan66
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 5351
Inscription : 20 avr. 2009 21:57
age : 64
Affixe : du val d'agly
localisation : Madres

Re: Les Garces des Capitelles

06 déc. 2016 22:01

Bien sympathique ton CR Henri et la présentation de ces coins magiques :wink:
Lever un maximun et prélever un minimum, l'important c'est que le chien prenne des points
 
Avatar de l’utilisateur
Marc30
Fieldman
Fieldman
Messages : 677
Inscription : 11 févr. 2016 14:30
age : 35
Affixe : Magie des bois du causse noir
localisation : Rousson Gard

Re: Les Garces des Capitelles

07 déc. 2016 13:11

Merci Henri pour tes CR, c'est sympa de prendre doublement du plaisir, en tout cas les bec2 ont l'air d'avoir aprivoisé les lieux!
 
Avatar de l’utilisateur
henri30
Setterman
Setterman
Sujet Auteur
Messages : 433
Inscription : 13 déc. 2008 18:36
age : 67
Affixe : dune,myrtille de la doye
localisation : 30 cévennes gardoise

Re: Les Garces des Capitelles

13 déc. 2016 12:28

Les Capitelles /suite

Lundi 12 Décembre :
La gelée blanche du matin a fait place à un grand soleil et je ronge mon frein pour ne pas partir dés le matin, mais Dune et son maitre ont encore le weekend de chasse dans les pattes et qui veut voyager loin ménage sa monture.
En outre, par ces temps , rien ne sert de se précipiter et il faut savoir attendre la chaleur relative de l’après midi pour que les bécasses bougent un peu au bois et laissent leurs émanations révélatrices .
C’est donc vers 13h que j’entreprends de me rendre sur mon parcours préféré débutant aux Capitelles.

Arrivée par l’abord officiel mais qui saurait comprendre ces signes cabalistiques ?
Image
Contrairement à ce que l’on peut imaginer, l’entrée est là 20 mètres sur la gauche du panneau ,bien caché par la végétation!
Image
On y trouve la loge du concierge et le péage acquitté, :D , on peut emprunter la descente qui nous mène au chemin du bas
Image
Ignorant ces contingences, Dune a déjà plongé dans le vallon et le beep d’arrêt retentit, toujours dans le même secteur à mi pente.
J’arrive rapidement à son aplomb, mais rien à faire, la tentative de descente échoue au bout de 5 mètres et ne voulant pas me mettre à mal, je renonce pour remonter au chemin et essayer une approche par la draille du bout.
Là encore, la descente aisée sur 30 mètres se termine en impasse et le beep sonne toujours trop loin……Retour à l’aplomb et tentative de lancer de pierres dans la pente pour débloquer la situation.
Rien n’y fait, tant pis, je lance le rappel de façon énergique et Dune finit par bouger .
Je suis prêt mais hélas le coulé de la chienne me fait comprendre que cette fois-ci, l’oiseau descend de plus en plus vers le bas et tout espoir de rencontre disparaît.
La Garce a encore gagné mais elle ne perd rien pour attendre et je crois que d’ici peu, armé de sécateurs et autres scies, je me ferai un passage pour tenter d’ouvrir l’accès à cette remise !


Dune revient complètement excitée par ce premier contact et, du coup, très motivée pour la suite .
Nous sortons des Capitelles et reprenons par le chemin piétonnier notre quête .
Cent à deux cents mètres plus loin, la sonnaille sur ma gauche s’est ralentie et j’accélère pour me porter à la hauteur du chien .
Dune tourne sur place, mais rien de concret, elle finit par revenir sur le chemin et attaque à vive allure sur la droite, ralentit et arrêt ferme à 10 mètres .
J’y suis déjà et retrouve Dune dans une position qui sent bon :
Image
Je jette une petite pierre et l’oiseau décolle à ras des chênes, le douze tonne mais visiblement sans efficacité .
Dune est déjà repartie sur l’oiseau, droit devant ; on s’éloigne du sentier mais il faut suivre comme on peut, trente mètres, cinquante mètres et de nouveau, arrêt ferme de la chienne devant moi, ici, dans les buis sur la gauche .
Image
C’est clair, je suis très prêt et du bout du canon je secoue l’arbre; cette fois, c’est une fusée qui gicle mais j’ai le temps de lancer mes 2 coups et le sentiment de la voir descendre sur la ligne d’arbres visible à l’arriere plan
Il faut y aller et le cauchemar reprend car si la végétation est clairsemée, les amoncellements de pierres et rochers ne facilitent guère la progression .
Dune est toute à sa recherche, mais rien, et je commence à désespérer d’autant que le terrain est en pente prononcée et ce que j’ai pris pour une chute pourrait être une simple plongée de l’oiseau, dans la pente, vers l’orée d’un petit bois sur ma droite.
Dune est toujours à 50 mètres sur la gauche, je la rappele pour tenter d’explorer, à mon corps défendant, car on s’éloignera de plus en plus du chemin piétonnier, le petit bois sur la droite.
La chienne rentre au bois, en ressort très vite et à l’orée : arrêt couché.
J’avance doucement, la chienne ne bouge pas, je suis prêt, mais elle casse l’arrêt tourne autour d’un chêne et se recouche au même endroit.
Je suis à un mètre et ne vois rien à terre. La chienne se glisse alors dans le buis au pied du chêne et sort l’oiseau mort qu’elle repose immédiatement à terre, son regard en dit long du style « t’es aveugle ou quoi ? »
Ma joie éclate et je félicite grandement Dune, baguage, photo :
Image
Retour non sans mal au chemin, après avoir contraint Dune à rester derrière moi, car pas question de partir dans le « wild » derrière elle !
La quête reprend, le but de la sortie est de savoir si ce chemin m’amènera bien jusqu’au lieu dit le réservoir, comme le prétendent les anciens ?
Le doute m’envahit, car pour moi on s’éloigne de plus en plus vers le nord, alors que la sortie présumée au réservoir est plein sud !!
Encore 100 mètres et j’abandonnerais car cela doit faire un bout que je suis chez les voisins !
Je fais donc demi tour quand la sonnaille ralentit, puis le beep d’arrêt se déclenche. Dune est à 20 mètres du chemin sur ma droite, je me positionne à l’aplomb, stimule de la voix la chienne et la bécasse me surprend par son envol silencieux sur ma droite, le douze tonne, j’ai le sentiment d’avoir fait droit peut-être un peu derrière .
Dune part sur le trajet de l’envol mais au bout de dix minutes, rien n’y fera, il est déjà 16 heures bien entamées et il faut rentrer .
Sur le retour, Dune continue de quêter et ce sera pas moins de trois autres contacts, mais sans lendemain, car je n’ai plus le temps de m’attarder si je ne veux pas finir le retour à la lampe torche .
Arrivée à la voiture, je profite de ce coucher de soleil sur les Cévennes, presqu’aussi beau que sous les tropiques ;;s;;
Image
A suivre,…
Cet après-midi, je vais essayer de me faire un passage sous les Capitelles !!
VOIR DES BECASSES
 
Avatar de l’utilisateur
cassaire
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 8893
Inscription : 06 juil. 2012 18:37
age : 60
Affixe : Râleur
localisation : Provence

Re: Les Garces des Capitelles

13 déc. 2016 16:25

Toujours magnifique, on s'y croirait :D Bravo Dune et Henri. :D
Team des Quiloupetout mais Sans poèmes
 
Avatar de l’utilisateur
henri30
Setterman
Setterman
Sujet Auteur
Messages : 433
Inscription : 13 déc. 2008 18:36
age : 67
Affixe : dune,myrtille de la doye
localisation : 30 cévennes gardoise

Re: Les Garces des Capitelles

17 oct. 2020 21:06

Je remonte ce sujet en mémoire de ma Dune qui m'a quitté aujourd'hui et qui repose désormais au sein des Capitelles que son nez m'avait fait découvrir.

J'espère que les Garces ne viendront pas trop d'incommoder .RIP
VOIR DES BECASSES
 
pierre2a
Setterman
Setterman
Messages : 448
Inscription : 06 mai 2018 09:43
age : 43
Affixe : pierre
localisation : corse du sud

Re: Les Garces des Capitelles

17 oct. 2020 23:13

Mauvais passage Henri....restera que les belles images en tête .
 
Avatar de l’utilisateur
mordoree 38
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 1686
Inscription : 27 août 2007 17:03
age : 99
Affixe : Du sous bois de balmette
localisation : Nord Isère 38110

Re: Les Garces des Capitelles

18 oct. 2020 06:52

Bon courage Henri, tu as tout mon soutient dans ses moments difficiles :cry:
Depuis que je connais les chiens j'aime plus les hommes!!
 
Avatar de l’utilisateur
dan84
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 2022
Inscription : 01 janv. 2012 20:58
age : 60
Affixe : pic luchonnais et Rive du haou
localisation : Vaucluse

Re: Les Garces des Capitelles

18 oct. 2020 12:09

J'étais très triste hier soir quand tu m'as appris la nouvelle !
Je t'appelais au téléphone pour avoir des bonnes nouvelles mais celle là fait très mal.
J'ai eu la chance grâce à toi de connaitre Dune et les capitelles et je te souhaite beaucoup de courage pour tourner une page dont tout un chacun se passerait !
Le départ des chiens des amis me donne chaque fois envie de profiter un maximum des vieux chiens qu'on aime.
Amitiés.
 
Avatar de l’utilisateur
gilles3364
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 2042
Inscription : 15 avr. 2009 11:33

Re: Les Garces des Capitelles

19 oct. 2020 10:08

Oh bien triste nouvelle. Elle va être bien Dune au pays des Capitelles.
 
Avatar de l’utilisateur
cassaire
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 8893
Inscription : 06 juil. 2012 18:37
age : 60
Affixe : Râleur
localisation : Provence

Re: Les Garces des Capitelles

19 oct. 2020 10:56

Bonne route Dune au pays des Capitelles. Henri courage, un sale moment à passer. Les souvenirs garderont Dune dans ta tête.
Team des Quiloupetout mais Sans poèmes
 
pascal42
Setterman
Setterman
Messages : 339
Inscription : 16 déc. 2011 16:53
age : 39
Affixe : gitane du fief de la garenne
localisation : Saint Marcellin en F

Re: Les Garces des Capitelles

25 oct. 2020 18:13

Bon courage Henri pour toi

Ces souvenirs que tu relatais sont la meilleure preuve de cette complicité que vous aviez et le fait de l'avoir laissé là bas , elle va continuer à les poursuivre , ces garces des capitelles .
 
jojo34
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 10168
Inscription : 21 août 2006 10:55
age : 00
Affixe : pasplus
localisation : nonplus

Re: Les Garces des Capitelles

25 oct. 2020 18:48

:cry: bien triste nouvelle (que je vois a l'instant) repose toi bien Dune, et plein de courage a toi Henry je ne languis vraiment pas ce moment qui sera le premier pour moi, en tant que chasseur et qui en toute logique devrait emporter Epice en premier .
Plein de force a toi
olive