Le Forum des passionnés de Setter Anglais

 
Hadrien31
Juste débourré
Juste débourré
Sujet Auteur
Messages : 26
Inscription : 21 janv. 2018 21:56
age : 22
Affixe : Nox du Val de Ronceveaux
localisation : Haute Garonne

Nox Vs Bécasse

25 nov. 2018 09:10

" La première saison de mon compagnon bat son plein. "

J'ai eu la chance de pouvoir avoir mon premier setter anglais issue d'un élevage de setter dans les alentours de Pau courant janvier. Une grosse boule de poils. Et que dire de plus.
Si ce n'est que ce chien m'a fait gagner énormément en maturité.

Fervent admirateur de l'oiseau bleu, il m'arrivait de poser des jours de congés pour aller détourner des vols à l'aide de mes palombes éduquées, au sol. J'étais énormément meurtrier. Je n'ai pas honte de le dire, et je prenais un pied extraordinaire.

Mais voilà. L'envie de chasser au chien d'arrêt, et plus particulièrement au setter, mon chien préféré et de loin, m'a permis de sauter le pas.

Quel plaisir de voir évoluer le chien. Mieux que les tamagochis et versions pokemons de mon enfance.

Des périodes de doutes, de joies, ont bercés cette demi saison.
Un arrêt de plus en plus ferme sur les gibiers non naturels. (Issue d'élevage pour la majorité)
Bref, il laissait présager des jours heureux sur la plis belle des sorcières.

Et me voilà parti à la traque de la bécasse il y a de cela, trois semaine ou quatre.

Tout est partit du moment ou je j'entendais plus la cloche du petit.
Comme d'habitude je siffle. L'amour de mon compagnon en ma personne le pousse à stopper sa quête cinq ou six secondes pour me localiser.

Mais là, pas de réponses.
Essayant de le localiser, j'entends le murmure fin d'un claquement d'aile leger.
Serait ce une becasse dans le sale ?
Je ne sais pas.

Deux semaines plus tard, dans une friche où prospère quelques faisans, je sors mon petit pour accroître ses capacités de quête et de nez. Les faisans ont été lâché il y a 3 semaines de ça, donc pas un chasseur aux alentours.

Et là, rebelote.
Nox prend un point, arrêt.
Il coule sur 10 mètres et arrêt. Jusqu'à s'engouffrer dans le sous bois où encore une fois, j'entends un oiseau qui s'envole.
Arrrrrf, j'aimerai savoir... Mais c'est comme ça.

Et là, dimanche dernier.
Arrivé sur site, je fais un petit bois où j'avais levé à plusieurs reprises un coq, que je ne tire pas. Ça permet d'avoir de quoi regarder les jours tristes.

Rien dans le bois. Je croise 5 ou 6 chasseurs. Et je désespère. Un lâché avait eu lieu, tout le monde est de sortie.

Je quitte immédiatement pour un autre petit bois où la quiétude règne.

Un grand labour borde le bois.
Nox en plein milieu se stoppe figé.
Je le rejoind. Rien. Pas un lièvre, rien à 100 mètres à la ronde si ce n'est la forêt.
Il rompt l'arrêt et part vers la forêt.

Et bam, arrêt. Il coule doucement sur une cinquantaine de mètres jusqu'à arriver couché en lisière.
J'aperçois un coq qui piète tranquillement.
Je donne l'ordre au chien d'y aller. Il le contourne. Le coq se Lève et part en direction du fond du bois.

Essayant de le retrouver, je fais le bord de bois.
Arrivant à la hauteur du point de pause, le chien semble excité, comme à chaque fois où il voit un faisan.
Et là, que dire.
Nox passe devant moi. On était à mauvais vent. Arf.
Nox passe sur des ronces et là, improbable. Une becasse part à fun.
Je lève le fusil et prélève ce qui sera pour moi mon premier oiseau.
Blessée, j'empresse le chien sur le point de chute. Je l'aperçois. Elle est là.
Mon chien quand à lui ne la sent pas. Étrange.
Elle se met à bouger et ni une ni deux, Nox s'empare de la belle dans sa gueule.

J'ai un peu honte d'avoir tiré cet oiseau.
Nox ne l'avait pas sentit.
Mais psychologiquement, j'étais persuadé que les fois précédentes, il en était.

Je voulais lui en montrer une pour qu'il comprenne ce que je voulais de lui.

Je lui ai bien fait sentir de longues minutes. Ce qui est étrange, c'est qu'il n'a pas l'air plus emballé que ça.
Il l'a léché deux ou trois lapées, mais s'en désintéressé par la suite.
Je l'ai eu posé dans un petit taillis par la suite, il n'a pas pris l'émanation.
Je ne sais pas si c'est à faire, mais j'ai testé.

Voilà pour le récit de la première becasse tirée en compagnie de mon chien.

Pensent qu'il ne s'intéresse pas trop à cet oiseau, j'ai pris la décision hier de ne faire quasiment que du bois.

S'il ne trouve plus trop de faisan, peut être qu'il va s'intéresser à la sorcière... Je ne sais pas.

Je suis un peu inquiet. Mais je laisse faire.
Il ne sert à rien de faire des conclusions trop hâtive.

Au plaisir
 
dan84
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 1613
Inscription : 01 janv. 2012 20:58
age : 58
Affixe : pic luchonnais et Rive du haou
localisation : Vaucluse

Re: Nox Vs Bécasse

25 nov. 2018 10:27

Puisqu'on est un peu dans le même cas avec mon NYKOS , je te donne mon avis .
Si nous n'avions pas déjà constaté les qualités naturelles de nos 2 jeunes chiens ( des N tous les 2)...on pourrait se faire un peu de soucis ...quoi que !
Mais ce n'est pas le cas et certains chiens ont besoin d'un peu plus de temps pour se régler sur la distance d'arrêt (pas trop loin et pas trop près ) et d'autres ont plus de mal à imprimer l'odeur comme étant celle à rechercher et à arrêter en priorité parmi d'autres odeurs !
Moi je sais d'où ça vient ...pas d'oiseau pour lui l'an passé et peu de rencontres encore cette année.
En la fin de cette saison bécasses, ils ne seront pas encore des champions (soyons réalistes) mais je parie gros qu'ils seront confirmés (tous les 2)
 
Hadrien31
Juste débourré
Juste débourré
Sujet Auteur
Messages : 26
Inscription : 21 janv. 2018 21:56
age : 22
Affixe : Nox du Val de Ronceveaux
localisation : Haute Garonne

Re: Nox Vs Bécasse

25 nov. 2018 14:01

Oui je pense aussi qu'il faut du temps.
J'ai fait une sortie ce matin, sous la pluie. Rien de rien..
Il est à fond tout le temps ça fait plaisir, souvent le nez en l'air.
Conditions compliquées.
 
dan84
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 1613
Inscription : 01 janv. 2012 20:58
age : 58
Affixe : pic luchonnais et Rive du haou
localisation : Vaucluse

Re: Nox Vs Bécasse

25 nov. 2018 14:42

Cette année TRÈS pluvieuse nous oblige a souvent sortir sous la pluie ou après une grosse pluie .Le surplus d'humidité gêne considérablement les chiens et les jeunes en particulier .
On ne peut pas dire de combien ça diminue les performances olfactives des chiens mais pour moi c'est une certitude .