Le Forum des passionnés de Setter Anglais

 
Richar
Juste débourré
Juste débourré
Sujet Auteur
Messages : 1
Inscription : 28 juin 2024 11:08
age : 36
Affixe : evensven
localisation : Le Mans

Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

28 juin 2024 14:32

Bonjour à tous,
Avez-vous déjà réfléchi à la manière dont le deuil d'un animal de compagnie, en particulier d'un setter anglais avec lequel nous partageons tant d’aventures, peut influencer notre bien-être mental et émotionnel? Je me suis souvent demandé si les étapes du deuil que nous traversons pour un être cher humain sont similaires ou différentes pour un compagnon à quatre pattes. Existe-t-il des méthodes spécifiques, peut-être issues de la thérapie par l’art ou de la psychoéducation, qui pourraient aider à surmonter cette perte?
En savoir plus sur comment faire son deuil.
 
Avatar de l’utilisateur
dan84
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 4133
Inscription : 01 janv. 2012 20:58
age : 64
Affixe : pic luchonnais et Rive du haou
localisation : Vaucluse

Re: Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

28 juin 2024 19:31

Bonjour Richar et bienvenue sur le Forum.
Tu ne t'es pas présenté comme la coutume ici le veut, mais je vais te répondre.
Avant de prendre un animal de compagnie, il faut bien se dire que la vie d'un animal (je limite volontairement au chien et au chat) est d'environ 10 à 15 ans sauf exception.
Nous devons donc nous forger le caractère en acceptant qu'on sera forcément un jour ou l'autre devant le fait de perdre un animal qu'on a beaucoup aimé.
Celui qui n'est pas capable de ça ne doit pas en avoir.
Depuis longtemps, j'ai des chiens et quelques fois des chats. J'en ai perdu déjà pas mal et j'ai aussi eu beaucoup de peine.
Perdre un animal subitement d'un accident surprend toujours et on ne s'y attend pas... je reconnais que c'est très dur.
Se faire voler un animal doit être encore plus dur que de le voir partir, car on ne sait pas la vie qui va lui être réservé et ça je le vivrai très très mal.
Perdre un animal qui est vieux est aussi dur, mais en le voyant vieillir et baisser, on peut préparer son cerveau au fait qu'il va partir.
Le jour où je me suis dit que j'avais offert à ce chien ou à ce chat, la plus belle vie qu'il aurait pu avoir, je me suis dit qu'il me sera éternellement reconnaissant d'avoir, lui aussi, vécu avec moi comme le plus heureux et cela m'aide à faire le deuil.
Il n'y a pas de méthode pour se préparer à ça, mais juste du bon sens en acceptant le fait que la mort rattrape tous les humains, mais aussi les animaux et qu'on doit l'accepter avec courage.
 
Pierre-33
Fieldman
Fieldman
Messages : 759
Inscription : 28 déc. 2019 19:17
age : 54
Affixe : ???????
localisation : sud 33

Re: Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

30 juin 2024 17:45

Richar,
pour ma part,ce que je note, c'est qu'en vieillissant il est de plus en plus dur, pour moi, "d'accompagner" un chien.....et pourtant, des chiens, j'en ai eu un certain nombre.....ma thérapie consiste à en prendre un autre trés rapidement, le zut que met un chiot à tendance à t'occuper beaucoup et à laisser moins de temps à se morfondre, a remuer des idées noires....comme Dan, le fait de se dire que l'on leur à offert " le meilleur", du début jusqu'à la fin ( accompagnement) aide à mieux vivre l'évenement
 
Avatar de l’utilisateur
mordoree 38
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 1875
Inscription : 27 août 2007 17:03
age : 71
Affixe : Du sous bois de balmette
localisation : Nord Isère 38110

Re: Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

01 juil. 2024 06:57

Pareil pour moi,me dire que mes chiens ont été très heureux m'aide a faire le deuil cela m'empêche pas de pleurer pendant plusieurs jours :cry:
Chasser le plus possible tout en tuant le moins possible. (Pierre Malbec)
 
jojo34
Bluebelton'adict
Bluebelton'adict
Messages : 10444
Inscription : 21 août 2006 10:55
age : 00
Affixe : pasplus
localisation : nonplus

Re: Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

01 juil. 2024 09:47

Richar a écrit :
Bonjour à tous,
Avez-vous déjà réfléchi à la manière dont le deuil d'un animal de compagnie, en particulier d'un setter anglais avec lequel nous partageons tant d’aventures, peut influencer notre bien-être mental et émotionnel? Je me suis souvent demandé si les étapes du deuil que nous traversons pour un être cher humain sont similaires ou différentes pour un compagnon à quatre pattes. Existe-t-il des méthodes spécifiques, peut-être issues de la thérapie par l’art ou de la psychoéducation, qui pourraient aider à surmonter cette perte?

Oui ..
C'est une perte, ca pique les yeux ca rend triste, mais il faut savoir faire le distinguo entre la perte d'un être cher humain, et celle d''un être cher animal .
l'avantage, avec un animal ? c'est qu'il est "remplaçable", on peut en prendre un autre, pour nous aider a continuer a donner et prendre de l'amour chose qu'il est plus difficile a faire a mon sens avec la perte d'un être humain .

J'ai perdu mon père assez jeune ( lui avait 43 moi, 20 de moins) ceci a peut être aidé a relativiser les choses, avant cette perte je ne concevais pas de voir partir mes grands parents , j'étais très proche d'eux, mais quand ils sont partis pour le coup? j'ai mesuré les choses, je trouvais bien plus logique de voir partir ma grand mère un an après et mon grand père bien bien après avec 78 et 96 ans au compteur ... c'est ainsi tout a un début et une fin, parfois la fin est insupportable car trop proche du début les enfants etc..
cet ete ma Lhassa Apso est partie très vite en a peine 24 h .. 12 ans jamais elle avait vue un véto ( autres que pour les vaccins) , cela a ete foudroyant !
Une semaine plus tard ? j'ai réservé une autre, le vide lorsque l'on rentrait dans la maison était palpable et lourdingue encore plus pesant au quotidien, car elle 'était le chien de la maison donc H 24 avec nous..
Ma femme m'a dit : "c'est trop tot" je lui ai répondu , pourquoi ce serait trop tôt ?? , Jessy est morte, mais le vide est la ,de toutes les manières ? on en reprendra une , on peut mettre un bouche trou, remplir ce vide et ?et le temps fera le reste ! ( bon la nouvelle est super chiante ! ;;mdr;; l'opposé de Jessy, qui était une usine a sieste, Fidji ? un ouragan, supporte rien etc mais nous fait bien bien marrer ! )
Voila comment j'essaie de réagir face a cela ..et pourtant chaque fois que je regarde des photos des vidéos etc ?( et j'en ai vraiment beaucoup!) j'ai les larmes qui montent ! c'est ainsi et tant mieux ! cela montre l'affection que l'on a pour eux et vice versa .

Non je ne veux pas faire plus d'anthropomorphisme que cela, je les aimes je suis triste quand ils partent ( ou même avant quand tu les soigne pendant des années comme cela a ete le cas pour Epice) mais il est hors de question de me jeter d'un pont le jour venu .
C'est factuel , ils vivent normalement moins que nous, il faut se faire une raison et accepter de toutes les manières ? il n'y a pas d'autre choix possible

 
Pierre-33
Fieldman
Fieldman
Messages : 759
Inscription : 28 déc. 2019 19:17
age : 54
Affixe : ???????
localisation : sud 33

Re: Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

01 juil. 2024 12:31

bonjour,
la perte de mon dernier setter.....alors que je venais le faire vacciner, la véto détecte des grosseurs.....échographie faite = reins, foie, rate......un mois passé à la maison, un mois formidable, que je ne peux évoquer sans avoir des larmes aux yeux.....un mois de complicité, de douceurs comme jamais.......et puis d'un seul coup, en 1 jour, Eddy, s'est montré agressif avec les autres chiens du chenils....c'était le moment......j'ai rependu ses cendre au pieds de l'arbre qu'il aimait tant, et pour l'accompagner, toutes les plumes du peintre qui lui revenaient.
 
Avatar de l’utilisateur
Oulala
Fieldman
Fieldman
Messages : 724
Inscription : 28 mai 2013 09:19
age : 57
Affixe : De kaketon
localisation : basses alpes

Re: Le deuil d’un compagnon à quatre pattes

05 juil. 2024 16:01

Bonjour,la souffrance est forte quand on perd notre complice,moi pour atténuer la douleur,je me dis qu’un jour je vais tous les retrouver!
Cette idée me plaît bien. :D